Activité travail et formation


Activité humaine et travail, Charles Sfar, Jacques Wajnsztejn

1° partie1 : L'activité de l'homme comme aliénation initiale
Aussi loin que l'on puisse remonter, toute activité humaine apparaît comme sociale, toujours. Si cette détermination n'est pas exclusive a priori, elle peut être considérée comme constitutive de l'humain2. Quand je lis un livre par exemple, mon activité est éminemment sociale parce qu'elle est mise en rapport immédiat avec le temps, avec une autre subjectivité et donc avec tous les autres individus. Cette socialité (...)

Notes sur les mouvements sociaux des années 80, Jacques Wajnsztejn

Le transfert des luttes du secteur de la production au secteur de la reproduction
Le dernier grand cycle des luttes sociales, celui des années 70, s'est caractérisé par son centrage sur les grandes entreprises industrielles, les grandes concentrations ouvrières de main d'œuvre peu qualifiée. Dans une phase de combativité syndicale relativement forte, du moins jusqu'au recentrage de la cfdt, les pratiques d'absentéisme, de turn over, de coulage et même de sabotage ont constitué des (...)

Quatorze scolies sur l’institutionnalisation de l’éducation des adultes, Jacques Guigou

i
Le projet d’une « éducation permanente pour tous » et d’une « école des créateurs » fut constitutif des utopies sociales critiques des années 60. Porté par les classes moyennes et leurs représentants, ce projet visait la promotion d’un individu autonome, mobile, ouvert à la modernité ; c’est-à-dire un individu informé et formé par les exigences économiques et idéologiques de la prospérité du capital dans cette période.
ii
Dans sa période de prospérité — de l’après-guerre jusqu’au début des années 70 — le (...)