IV - L’École


L’État-nation n’est plus éducateur. L’État-réseau particularise l’école. Un traitement au cas par cas, Temps critiques

Les luttes actuelles dans l’école et autour de l’école sont le produit d’une double crise. Une crise de la socialisation des enfants par l’école, qui achève de dissoudre l’éducation et ses sujets dans un processus général de formation qui doit courir tout au long de la vie. Cette crise ne peut que précipiter la crise de l’institution scolaire elle-même dont la finalité spécifique devient aussi peu claire que ce qu’il s’agit d’y enseigner1. En tant que crise de l’Institution elle oblige l’État à prendre (...)

Correspondances et débats sur le mouvement du printemps 1999 dans l’éducation

Luttes et subjectivités Mick Miel
D'accord sur votre analyse globale, la double crise dans l'école, le passage d'un État-Nation à un État-Réseau ; sur la fragmentation de l'État et les tensions des « grandes institutions », sur les brouillages des formes de transmission du « savoir » et sur les « nouvelles missions de l'école ». On ne sait trop sur l'absence de vision d'ensemble (le plan du capital ?). Sur la typologie des représentations de l'école, ça résume (...)