III. Critique du catastrophisme


La société industrielle, mythe ou réalité ?, André Dréan

Parce que nous sont plus agréables les choses
que nous pouvons imaginer aisément,
nous préférons l'ordre à la confusion comme si,
en dehors de son rapport à notre imagination,
l'ordre était quelque chose dans la nature. Spinoza
L'Éthique
Le capitalisme ne date pas d'hier. Les formes embryonnaires qu'il a pu prendre remontent à l'Antiquité. Mais le capitalisme industriel, lui, né sous le parrainage de l'État centralisé et dans la foulée de l'émancipation de la (...)

Contre la rhétorique des "conditions données", Jacques Wajnsztejn

Il s'agit de séparer d'un côté, une critique de l'idée de neutralité du processus technique (il serait plus juste aujourd'hui de reprendre le terme de technoscience) et de l'autre un refus de tout processus technique, qui lui relève de la technophobie.. quant à nous, nous disons seulement que le rapport à la nature extérieure est entièrement médié par la puissance du capital, ce qui laisse de côté la question d'un rapport de domination à cette nature extérieure, bien antérieur au (...)

Contribution à la critique du catastrophisme, André Dréan

De toutes les passions,
la peur est celle qui pousse le moins les humains
à enfreindre les lois. Thomas Hobbes
Léviathan
Dans les annales de l’histoire réelle, l’acte de naissance de la technoscience restera l’atomisation d’Hiroshima, symbole même de la puissance monstrueuse que la domination a, depuis lors, acquise. Pour la première fois, elle disposait en effet de moyens de destruction sans commune mesure avec ceux utilisés dans le passé, qui lui donnaient la possibilité d’anéantir toutes les (...)