IV.Vers une domination non systémique ?


Reproduction, système, oligarchie, Jacques Wajnsztejn

Vers un système de reproduction capitaliste ?
Les idées de bureaucratisation du monde et de domination oligarchique développées aussi bien par Adorno que par Castoriadis et qui viennent d'être reprises par G. Fargette1 peuvent se rapprocher de ce que Temps critiques a avancé en terme de « système » et même de « système de reproduction capitaliste », mais pas forcément dans les mêmes mots ni avec les mêmes perspectives2.
Dans ses Minima moralia Adorno caractérisait déjà, en 1947, cette dynamique du (...)

Vers une domination non systémique, Jacques Guigou

Tu vois que cette exploration de la pertinence de la notion de système pour caractériser le moment actuel ne manque pas d'intérêt et même se révèle problématique pour l'avenir… de la critique, du moins de la notre…
Bien sûr que les mots-valise que j'ai avancés (univers-capital, nature-valeur) ne constituent pas des notions suffisamment élaborées, mais ils signalent une visée et le sens d'une exploration. Exploration mal engagée à mes yeux si l'on prend pour boussole les notions de (...)

Quelques remarques sur "La farce de la victoire du non", Jacques Wajnsztejn

Le texte d'Yves Coleman qui a été à l'origine de l'échange ce trouve ici ->La triste farce de la « victoire du non »
Le centrage un peu excessif de ta critique sur les groupes d'extrême gauche et libertaires influe sur l'utilisation d'un vocabulaire indiquant une certaine contre-dépendance vis-à-vis de ces groupes. Cela entraîne alors des divergences entre nous quant à la perspective générale de l'analyse et aussi quant aux buts
En effet, la presque totalité du personnel (...)

Internationalisme prolétarien ou universalisme humain ?, Yves Coleman

Vous affirmez que je réduirais la question de l'internationalisme aux liens existant entre de « mini-organisations politiques ». Cela relève d'un faux procès, même si, je vous l'accorde, « La triste farce… » est un texte plutôt négatif, qui ne propose pas grand-chose.
Tout d'abord il est évident que, lorsqu'on s'adresse à des militants d'organisations d'extrême gauche ou libertaires, on leur parle des positions de leurs… groupes et de ce qu'ils ont les moyens de (...)

Fin de l’internationalisme et dimension d’universalité, Temps critiques

Nous situons l'origine de l'internationalisme non pas dans l'internationalisme prolétarien, mais dans l'internationalisme humaniste-révolutionnaire de la révolution de 1789, celui qui a vu les révolutionnaires de toutes nationalités participer à ce premier grand « orgasme » de l'his-toire. Internationalisme premier qu'on retrouvera dans les révolutions de 1848. La marque de cette universalité se retrouve dans le fait que ce n'est pas la nationalité qui définit la (...)